BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

5 conseils pour préparer un bon reportage

  • #1

    Vous avez un stylo, un carnet, voire un magnétophone, votre billet d’avion, et vous vous croyez fin prêt. Mais un reportage, c’est un travail de longue haleine, qui se prépare longtemps avant et va en grossissant jusqu’au moment où vous arrivez sur place. De la première idée à la première phrase de votre article, plusieurs étapes jalonnent ce parcours du combattant.

    1. Avoir une idée originale
    Aller couvrir la guerre en Irak, c’est bien beau, mais c’est so 2003. Le bon reporter doit sans cesse fouiner partout pour trouver de quoi s’inspirer. Se mettre au jus, en quelque sorte. Et toute source est bonne à prendre : les autres médias, les gens autour de vous, les conversations qu’on peut avoir, maman, tous ont leurs potentiels sujets. Reste à garder l’esprit vif à tout moment.

    2. Faire des recherches
    Vous savez déjà que vous allez couvrir la défense de la forêt amazonienne contre les groupes agricoles puissants qui voudraient y faire pousser du soja transgénique. Mais vous savez combien d’hectares de forêts ont été détruits depuis juin 1987 pour créer des cultures ? Combien de populations déplacées ? Vous savez si la tendance augmente ou baisse ? Et que fait le Brésil dans tout ça ? Dès qu’on a un thème, le tout est de le retourner dans tous les sens, le questionner sans arrêt pour le décortiquer, s’informer via Internet ou en trouvant des interlocuteurs. Faire une enquête préliminaire, en fait.

    3. Trouver un angle
    Vous connaissez maintenant pas mal votre sujet, passons à la mégaprise de tête : trouver un angle. L’angle n’est pas un sujet, comprenons-nous. L’angle, c’est quand on est assez informé sur un sujet pour défendre une idée, qu’on peut résumer en une phrase. Ex : "Les Indiens d’Amazonie sont menacés par les grands groupes agricoles", c’est un début de sujet, mais pas un angle. "Le Brésil aide les Indiens à lutter contre les grands groupes agricoles", ça commence à être un angle. "Ce qui empêche le Brésil d’aider les Indiens contre les grands groupes agricoles", c’est un angle. Une idée précise, qui peut être développée grâce aux fameux « Who, What, Where, When, Why + How ? » et dont vous connaîtrez assez les enjeux avant de vous rendre sur place.  


    4. Préparer les contacts
    L’étape est capitale, elle va conditionner votre sujet. Parce qu’il faut savoir jongler entre l’impartialité, c’est-à-dire la capacité de trouver des interlocuteurs dont les points de vue sont opposés, et le besoin de trouver des témoins intéressants, des gens qui ont des choses à dire. Les journalistes se fient en général aux associations, aux institutions, aux guides locaux et finalement, au quidam, à vous et moi. Dans tous les cas, si vos interviews sont bateaux, votre sujet sera bateau.

    5. Se rendre sur place
    Vous avez votre thème, votre sujet, votre angle, vous le connaissez bien, vous avez trouvé des contacts sur place qui seraient capables de vous en trouver d’autre, vous pouvez partir ! Reste à trouver le billet d’avion, l’hôtel sur place, comment s’organiser etc… Mais sachez que, potentiellement, il y a des sujets géniaux qui peuvent vous échapper pendant le voyage. Gardez l’esprit ouvert, changez votre circuit s’il le faut et restez toujours à l’affût d’un article qui pourrait se faire facilement sur place.

    5 bis. L’écriture
    Reste l’écriture. La satanée écriture, quand on a déjà parcouru des kilomètres, rencontré un tas de monde, on sait que tout ça ne servirait à rien si on ne l’écrit pas noir sur blanc. J'y consacre un autre article (voir : comment écrire un bon reportage), cette étape en soi est décisive. Mais elle est conditionnée par tout ce qui s’est passé avant. On croit souvent, quand on n’est pas journaliste, qu’écrire prend la moitié du temps, or ça ne représente que 10% du boulot. Pêcher des sujets, enquêter, trouver des interlocuteurs, aller sur place et socialiser, ça c’est le vrai boulot d’un reporter.


     Message posté le 26 octobre 2010 à 10 h 35 (il y a 6 années, 5 mois)
     Message posté le 28 octobre 2010 à 14 h 14

Répondre

 Vous devez vous identifier pour répondre

Connexion  S'inscrire

 Statistiques