BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Comment obtenir une subvention pour la création de mon jeu ?

  • #1
    Développer un jeu vidéo, ça coûte cher et ça prend du temps. Bien sûr, l’aide d’Ulule et des nombreux généreux donateurs enlève déjà un poids, mais pour les développeurs français, il y a aussi moyen d’obtenir des aides gouvernementales ou régionales.



    Les deux principales aides gouvernementales, chapeautées par le CNC (le Centre National du Cinéma et de l’image animée, mais oui), sont le crédit d’impôt et le Fonds d’aide au jeu vidéo (FAJV). Le crédit d’impôt, inspiré de ce qui se fait au Canada et réclamé par l’industrie française, est égal à 20% de l’ensemble des dépenses liées à la production du jeu. Il y a cependant des contraintes : les auteurs doivent être européens ou résidents français, le jeu ne doit pas contenir de séquence pornographique ou d’une «très grande violence» (non définie : l’appréciation est laissée au CNC), le jeu doit aussi être original et de qualité et avoir coûté plus de 150 000 euros à produire. Malgré tout, c’est l’aide probablement la plus facile à obtenir. Toutes les formalités sont par là.

    Le Fonds d’aide au jeu vidéo se découpe en fait en trois aides distinctes : une aide à la pré-production de jeu, une aide à la maquette et une aide aux opérations à caractère collectif (présence sur les salons et les conférences, principalement). L’aide à la pré-production, la plus utile du lot, a un gros inconvénient : il ne s’agit que d’une avance qui doit être remboursée en intégralité.

    Il existe également nombre d’aides régionales orientées plus généralement vers les «projets multimédias» (là encore : pas de définition, l’appréciation est laissée au jury), notamment en régions parisienne et Rhône-Alpes. Le site du Syndicat National du Jeu Vidéo (qui fédère non pas les joueurs mais les entreprises de l’industrie vidéoludique) est le meilleur endroit pour se tenir au courant.

    Evidemment, l’essentiel est de ne pas non plus perdre trop de temps dans la paperasse : il y a un jeu à finir, après tout !

     Message posté le 19 juillet 2010 à 13 h 26 (il y a 6 années, 11 mois)
     Message posté le 19 juillet 2010 à 20 h 03

  • #2
    Merci à vous, les développeurs, de vous prendre autant la tête pour qu'on puisse s'amuser dans le métro ou râler parce que "bordel, y'a des bugs partout !". °v°

     Message posté le 27 juillet 2010 à 12 h 31 (il y a 6 années, 11 mois)

Répondre

 Vous devez vous identifier pour répondre

Connexion  S'inscrire

 Statistiques