BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Comment parler espagnol comme un Espagnol (prononciation et vocabulaire)

  • #1

    Vous n'allez pas apprendre espagnol avec ce sujet, mais vous en saurez autant qu'un Français qui baragouinait trois mots et s'en est revenu d'Ibérie avec un peu plus de vocabulaire. Nous sommes tous latins, après tout, alors autant savoir avant de venir comment ça se prononce et les quelques mots et expressions qui vous feront passer pour un vrai hispanophone.
    bien, y tu?
    1. La prononciation

    Facile, ça s’écrit comme ça se prononce, et on prononce tout ce qui s'écrit. Ex : prononciación se dira "prononeciacione". Les accents sont toujours aigus et servent à appuyer sur une voyelle ("jamÓn"), pas à en transformer le son. Quelques bases, de l'espagnol au français :

    a : a / e : "é" / i : i / o : o / u : "ou"
    ll : i mouillé comme dans "soleil"
    ch : "tch"
    r : r roulé, mais c’est pas très grave si vous ne le faites pas, ça fait même partie du charme "francés"
    g et j : "khhh", comme si on allait cracher
    v : "b", très vizarre
    h : ne se prononce pas
    ñ : gn, comme dans "espagnol"
    s : toujours "ss", jamais au grand jamais "z" comme dans "asile".

    Maintenant vous pouvez lire : España es un país maravilloso donde hay mucho sol ("Espagna esse oune pahysse marabillosso donede aïe moutcho ssole")

    2. Vocabulaire

    Je ne vais pas vous faire l’affront de vous dire que "hola" signifie bonjour, "adiós" aurevoir, "gracias" merci et tout le tsouintsouin. Intéressons-nous plutôt au vocabulaire typiquement espagnol.

    3. Vocabulaire typiquement espagnol
    Il y a des choses qui intéressent tout le monde et qui, malheureusement, ne s’apprennent jamais, à savoir l’argot. Ce qui se dit tous les jours en Espagne et rarement en cours d’espagnol. On va s’imaginer donc que vous sortez à Madrid et on va refaire le vocabulaire du début à la fin.
    - ¿Qué tal? : après "hola", placez un petit "¿Qué tal?", ça coûte rien et ça fait plaisir.
    - Encantado/a : c’est ce qu’on dit quand on a fait les présentations et que vous devez retenir beaucoup de noms tels que "Maria", "Rebeca", "Ana" et "Roberto", vous êtes un peu stressé de voir autant de gens étrangers qui crient au lieu de parler, alors dites-le automatiquement, "encantado", c’est aussi facile qu’enchanté.
    - Yo soy francés : Je suis français, bonne manière de s’introduire et, forcément, celui qui baragouinera un peu de français viendra vous voir.
    - Vale : On vous demandera toujours si vous voulez aller ici ou là, manger ou boire d’abord, prendre le métro ou rentrer à pied. Quand il vous semble que vous comprenez et que vous êtes d’accord, vous dites vale, littéralement "ça vaut", ce qui veut dire OK.
    - No entiendo : évitez, por favor, le "no comprendo", on vous comprendra beaucoup mieux.
    - Qué guay ! ("qué gouaille"), De puta madre ! Es la hostia ! : De quoi donner un sentiment de surprise, de joie et de bonheur suprême à tous ces Espagnols qui vous paieront des coups quand vous le direz.
    - Me gusta : parlons un peu de vous, de ce que vous aimez… Surtout que là, l’astuce "je prends un mot en français et j’ajoute un a ou un o derrière pour faire espagnol" fonctionne très bien. Me gusta la musica, la literatura francesa, el cinema... (mais pas toujours quand même, ce serait trop facile)
    - Joder : c’est comme "putain" en français, ça s’utilise quasiment dans le même contexte, mais bon, à réserver aux initiés.
    - Hasta luego : et non adiós ou hasta la vista baby, en fait. "A plus tard", c’est ce que tout le monde dit, nonchalamment ("sta lueo !"), ça chante plus et ça montre bien qu’en Espagne, on finira bien par se recroiser.

     Message posté le 28 septembre 2010 à 16 h 12 (il y a 6 années, 5 mois)

  • #2

    Moi j'ai appris l'espagnol en écoutant ça:

    Amigos adios!

     Message posté le 28 septembre 2010 à 16 h 51 (il y a 6 années, 5 mois)

  • #3

     

    c'est pas espagnol mais bon ... :)

     Message posté le 28 septembre 2010 à 21 h 04 (il y a 6 années, 5 mois)
     Message posté le 28 septembre 2010 à 21 h 13

  • #4

    Ma première chanson en espagnol, c'était ça, en 1992, je crois, Talons Aiguilles :

     

     

    Et puis y a quand même Manu Chao, j'écoutais ça au temps du bac et j'ai retranscrit les paroles en les écoutant, ça m'avait pas mal aidé :

     

     

     Message posté le 29 septembre 2010 à 11 h 10 (il y a 6 années, 5 mois)
     Message posté le 01 octobre 2010 à 13 h 31

  • #5

    Pour vous exercer, vous pouvez aussi participer à la lecture mondiale de Don Quichotte sur Youtube !

     

     

    L'Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche a été divisé en 2 149 morceaux qui seront proposés aux internautes du monde entier. Ceux qui souhaitent lire un de ces passages peuvent s'inscrire sur le site www.youtube.com/elquijote, où un morceau leur sera attribué. L'internaute aura alors six heures pour mettre sa vidéo en ligne sur YouTube, après quoi le morceau qui lui a été attribué sera donné à quelqu'un d'autre.

     Message posté le 01 octobre 2010 à 13 h 30 (il y a 6 années, 5 mois)

  • #6

    Salut à tous... afin d'apprendre une l'espagnol, il vaut mieux suivre une méthode. Cette méthode ne va être que résumée ici. Pour la méthode complète, visiter http://www.learnlanguagesonyourown.com/accueil.html

    1. Déterminer quelle variété parler
    Savez-vous si vous devriez apprendre l'espagnol mexicain, ou celui de l'Espagne?

    2. Trouver les ressources auxquelles vous aurez accès
    Lorsqu'on choisit d'apprendre une langue, il est pratique de savoir si vous aurez facilement accès à des locuteurs natifs avec qui pratiquer et si vous allez facilement trouver des sites web pour vous aider avec la langue cible. Heureusement, à ce niveau il n'y a aucun problème vu la popularité de l'espagnol.

    3. Évaluer le niveau de difficulté et le temps que ça vous prendra pour apprendre la langue
    La quantité de temps que ça vous prendra pour apprendre une langue est directement reliée au niveau de difficulté de la langue cible et le niveau de difficulté de cette langue est relié aux aux caractéristiques que cette langue a en commun avec votre langue maternelle. L'espagnol est très similaire au français et cela  facilitera la tâche.

    4. Pratiquer avec Google Traduction
    Peut-être croyez-vous que Google Traduction est un mauvais outil pour apprendre une langue mais vous auriez tort. S'il est utilisé de façon prudente, c'est un outil excellent. Utilisez-le principalement en tant qu'outil de communication. Ne vous attardez pas aux traductions (puisqu'elles sont discutables) mais plutôt à la façon dont le locuteur natif avec qui vous pratiquez utilise la langue. Ne soyez pas timide; pratiquez avec des gens sur des sites d'échange linguistique, de rencontre et sur les jeux. La pratique est la meilleure façon d'apprendre! Bonne chance!

     Message posté le 25 novembre 2015 à 03 h 02 (il y a 1 année, 4 mois)

Répondre

 Vous devez vous identifier pour répondre

Connexion  S'inscrire

 Statistiques