BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

La BD dans le crowdfunding : la check list !

  • #1

    Dans un précédent article, nous avons vu comment les porteurs de projet BD avaient réussi à mener leur campagne Ulule avec succès. Régularité, communication, communauté et engagement sont les mots-clés à retenir pour se lancer dans cette aventure. Petite check list à garder près de soi lorsque vous préparez votre campagne. 

    (Cet article fait partie d'une série d'articles sur la BD et le crowdfunding à retrouver ici)

     

     

    ✔️  Faire des devis partout - Fabricants de goodies, imprimerie, service de logistique...Renseignez-vous au maximum chez tous les fournisseurs par qui vous devrez passer pour que votre ouvrage et vos contreparties prennent forme. Primordial afin de ne pas perdre de l’argent suite à la campagne. Nous avons regroupé quelques bons plans sur KickOff.  

     

    ✔️  Déterminer son 1er objectif ainsi que les paliers successifs - Ulule fonctionne sur le système du tout ou rien. Il est donc conseillé de fixer un montant minimum et non un montant idéal pour l’objectif principal. Explication : définissez le montant en dessous duquel vous ne pourrez pas réaliser votre objectif convenablement. C’est votre objectif minimum pour réaliser votre projet et donc votre objectif principal sur Ulule. Durant la campagne, vous travaillerez à le dépasser pour atteindre votre objectif “idéal” : celui qui permet l’amélioration de votre projet (au dessus des 100%).

    -> Gardez en tête que votre premier cercle (amis, famille, proches) doit vous permettre d’atteindre environ 30% de votre objectif

     -> Enfin sachez que la contribution moyenne est de 50€ donc pensez à diviser votre objectif de collecte par 50 pour vous donner une idée du nombre de personnes que vous devrez trouver et voir si c’est réaliste ou non selon la communauté et les outils de communication dont vous disposez.

     

    Extrait de la page Ulule du projet de Ben Basso

     

    ✔️  Calculer les coûts de chaque “bonus” ajouté - Pour dépasser ce premier objectif et aller plus loin à l’aide des paliers, vous allez proposer à vos contributeurs des améliorations de votre produit de base, des goodies supplémentaires, des pages en plus dans votre livre, etc. Attention à ne pas vous laisser dépasser par votre enthousiasme : vous risquez d’avoir des mauvaises surprises lorsque vous ferez vos comptes à la fin du crowdfunding. Chaque nouvelle offre durant la campagne doit avoir été comptabilisée financièrement et ne doit pas vous faire perdre d’argent. Frais d'impression/de fabrication et/ou frais d'envoi : soyez vigilants. 

     

    ✔️  Préparer un dessin pour chaque palier - C’est une bonne façon de personnaliser votre campagne et de la rendre attrayante. À chaque palier atteint, vous pourrez partager ces dessins sur vos réseaux sociaux en incitant votre communauté à atteindre le prochain objectif.

     

    Extrait de la page Ulule du projet Katarakt 

     

    ✔️  Fédérer une communauté engagée et fidèle sur les réseaux sociaux - Ce sont les réseaux sociaux qui vous permettront d’étendre le cercle des contributeurs. Pour que les réseaux sociaux agissent comme un levier sur votre campagne, il faut que vous ayez déjà bâti une communauté solide et engagée en ligne. Ces followers se transformeront en ambassadeurs du projet en partageant votre projet à leurs contacts et ainsi de suite. 

     

    ✔️  S’habituer à la plateforme en suivant des projets - Il est important de connaître l’environnement dans lequel on va circuler durant 40 jours. En contribuant à des projets, vous saurez par quelles étapes passent vos contributeurs et pourrez ainsi plus facilement répondre à leurs interrogations. Cela démontre aussi votre implication dans le participatif et la communauté Ulule.

     

    ✔️  Avoir une belle page Ulule claire et accueillante - Le public doit saisir votre projet et votre objectif rapidement. Le temps d’attention est très court sur internet : plus vous serez concis et clair, mieux ce sera. Donnez leur envie de rester sur votre page Ulule et d’en savoir plus ! Exemple : la jolie page claire et conçise de Ben Basso

     

    ✔️  Proposer des originaux de vos dessins en contrepartie - C’est ce que vont rechercher vos contributeurs en passant par Ulule : l’exclusivité et la proximité. La possibilité d’acquérir des objets, dessins et autres goodies qu’ils ne pourraient trouver ailleurs fera de votre campagne une réussite !

     

    ✔️  Proposer une dédicace dans le livre (si livre il y a) - Très demandée par les fans, la dédicace du livre est une contrepartie quasi indispensable à une campagne de crowdfunding édition. Attention : les dédicaces personnalisées peuvent se révéler être un enfer à gérer lors de la logistique ! Réfléchissez bien avant de proposer des dédicaces personnalisées et donc différentes les unes des autres. 

     

    ✔️  Mettre vos personnages en scène via vos dessins à partager sur les réseaux sociaux - Meilleure moyen d’amuser les gens qui vous suivent et de montrer votre implication dans la campagne. Un dessin vaut souvent mille mots, faites-vous plaisir et partagez ces moments avec votre communauté.

     

    Dessin de Dav publié sur sa page Ulule et ses réseaux sociaux 

     

    ✔️  Publier des news régulièrement - Outil essentiel d’une campagne Ulule, les news servent à tenir informés vos contributeurs mais aussi à rappeler les moments forts de la campagne.

     

    ✔️  Poster la campagne sur les réseaux sociaux une fois les 30% atteint - Chez Ulule, on utilise souvent la métaphore du restaurant vide et du restaurant plein : entre ces deux choix, la plupart des personnes privilégieraient le restaurant plein. Il en va de même pour une campagne de crowdfunding : le grand public (les inconnus, ceux qui ne sont pas vos proches) ne contribuera pas à une campagne qui a peu de soutiens. Ils ont besoin de voir que la campagne est dans une bonne dynamique pour contribuer. Nous conseillons donc de communiquer au grand public à partir des 30%. 

     

    ✔️  Ne pas fixer un objectif trop haut - Mieux vaut fixer un objectif atteignable afin de pouvoir le dépasser qu’un objectif très haut et tout perdre si on ne l’atteint pas. Idem pour les paliers : il ne faut pas trop les espacer, le but est de les atteindre ! 120%, 150%, 175%, 200%... En les atteignant les uns après les autres, vous serez dans une bonne dynamique.

     

    ✔️  Ne pas avoir un discours négatif ou trop “quémandeur” - On privilégie “découvrez mon artbook” à “aidez-moi à financer mon projet”. Il faut donner envie au grand public de découvrir votre projet : en partageant des visuels, en racontant votre histoire, en communiquant votre enthousiasme à le lancer… Mettre en valeur votre projet sera toujours plus bénéfique que mettre en avant votre besoin de financement. 

     

    ✔️  Préparer et faire plein de dessins/visuels - Il serait dommage pour un illustrateur de ne pas montrer son travail et le style de son dessin. Pour qu’une personne contribue à votre projet, il faut qu’elle ait un aperçu de ce dont à quoi ressemblera le projet. Alors, n’hésitez pas à montrer le plus de dessins, de visuels et d’extraits possibles.

     

     

    Le succès d’une campagne de crowdfunding réside donc une bonne préparation en amont et beaucoup d’implication pendant toute la durée de la campagne. On pourrait penser que les choses se calment par la suite… Que nenni ! L’après-campagne est tout aussi intensif. Bien tenir au courant sa communauté, gérer les impressions et envois, préparer les colis... Autant de réjouissances face auxquelles il faut être impérativement préparé. Une série d’articles complets sur la logistique post-crowdfunding seront à retrouver ici très bientôt !!

     

     

     

     Message posté le 08 mars 2017 à 16 h 30 (il y a 1 mois, 3 semaines)
     Message posté le 08 mars 2017 à 17 h 42

Répondre

 Vous devez vous identifier pour répondre

Connexion  S'inscrire

 Statistiques