BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

La courbe en U du crowdfunding : fonds collectés au fur et à mesure de l’avancement d’une campagne

  • #1

    On aime analyser les data chez Ulule. Cela aide à comprendre les dynamiques qui sous-tendent une opération de crowdfunding et donc à optimiser les campagnes de financement. Nous étudions dans cet article les fonds collectés au regard du « timing » de la campagne. Est-ce qu’on collecte plus au début ? A la fin ? Est-ce linéaire ?

    Pour répondre à cette question, nous avons analysé les données de 212 875 contributions réalisées sur 5 085 projets mis en ligne durant les 3 premières années d’activité d’Ulule.

    Courbe en U crowdfunding

    On voit très clairement que cette courbe est en U. Les opérations de crowdfunding collectent beaucoup au début, encore plus à la fin, et moins au milieu. Cette observation statistique confirme ce qu’on sait depuis longtemps chez Ulule : les deux périodes les plus clés sont le lancement et le sprint final.

    Explications

    En début de campagne, le porteur de projet commence toujours par solliciter son 1er cercle. Ce sont ses proches, amis, famille, fans, réseau direct qui contient les personnes qui ont déjà entendu parler du projet et qui le soutiennent très rapidement pour montrer leur envie d’aider le créateur à concrétiser son idée. Cette phase est très importante pour lancer l’effet boule de neige indispensable à la réussite de toute campagne de financement participatif. Le partage sur les réseaux sociaux est intense et les fonds collectés élevés.

    En milieu de campagne, c’est ce qu’on appelle le « ventre mou ». Les early birds (plus fervents supporters du projet) ont déjà contribué. Les 2ème et 3ème cercles de soutiens potentiels qui découvrent le projet durant cette période sont sans doute intéressés, mais comme ils constatent qu’il reste encore pas mal de temps pour y participer, une part importante d’entre eux se dit « chouette initiative, mais je reviendrai plus tard pour la soutenir ». C’est l’effet de procrastination. Les fonds collectés sont plus faibles.

    En fin de collecte, le sablier s’écoule à grand pas. Plus possible de repousser son soutien à plus tard, il ne reste que quelques jours pour atteindre ou dépasser l’objectif ! L’ensemble des personnes qui veulent voir le projet aboutir se remet donc à le partager sur les réseaux sociaux. Les 2ème et 3ème cercles contribuent sans tarder, tout le monde se mobilise. Cela entraine une remontée assez spectaculaire des fonds collectés, puisque 20% du total des fonds sont récoltés en moyenne durant les 4 derniers jours.

    Au finish, une belle courbe en U !

    Bien sûr il s’agit de données cumulées sur de très nombreux projets, donc en fonction des événements durant votre campagne de financement (publication d’un article sur votre projet sur un blog ou dans la presse, passage radio, TV, etc.), cela peut varier significativement et votre histogramme de contributions dans le temps ne ressemblera pas nécessairement à ce beau U.

    Quel enseignement en tirer pour votre campagne de crowdfunding ?

    On vous le dit depuis longtemps : les campagnes les plus courtes sont les meilleures ! Les phases les plus importantes, c’est le début et la fin. Plus vous rallongerez la durée de votre collecte, plus vous serez longtemps dans le « ventre mou ». Le risque pour le porteur de projet est de se démotiver, pensant ne pas atteindre son objectif à ce rythme, alors que la phase de fin comporte une accélération de la fréquence des soutiens.

    Mieux vaut donc bien préparer en amont sa campagne, identifier le profil de personnes qui peuvent être intéressées et donc les canaux de communication à utiliser pour les toucher, plutôt que de faire une longue durée en pensant rattraper en court de route ce manque de préparation. Une opération de crowdfunding, c’est plus un sprint qu’un marathon. Pour que cela fonctionne bien, il faut qu’il y ait constamment de l’activité sur votre page projet, dans les news publiés, etc. Visez donc court et intense, plutôt que long et mollasson. Ce sera plus efficace.

    Pour aller plus loin : méthode de construction de la courbe

    Les campagnes de financement participatif ont une durée variable sur Ulule, pouvant aller de 1 à 90 jours, avec une durée moyenne de 44 jours. Pour construire cette courbe et rendre les campagnes comparables entre elles malgré ces différences de durée, j’ai exprimé les dates de contribution par campagne en pourcentage d’avancement de la campagne. Par exemple pour une campagne de 45 jours, si une contribution est réalisée le 20ème jour, elle a lieu à 20/45 = 44% d’avancement de la campagne. Il suffit ensuite de cumuler les fonds collectés par pourcentage d’avancement, puis de regrouper par tranche de 10% les lots d’avancement. On arrive ainsi à un histogramme à 10 barres, avec les fonds collectés de 0% à 10% d’avancement, puis de 11% à 20% d’avancement, etc.

    Pour aller encore plus loin 

    Notre API est ouverte ! Vous êtes développeur et vous aimez les data? Vous aussi crunchez nos données publiques pour en tirer le meilleur > http://developers.ulule.com/

     Message posté le 24 février 2014 à 10 h 34 (il y a 3 années, 1 mois)

  • #2

    Hello, très intéressant, tout ça ...

    Est-ce que je pourrais partager ton analyse et tes conclusions sur mon petit espace de liberté, qui est mon blog.

    En attente de ta réponse, 

    Je te souhaite une bonne semaine,

    Nicolas 

     Message posté le 24 février 2014 à 11 h 02 (il y a 3 années, 1 mois)

  • #3

    Bonjour Nicolas, 

    Bien sûr, toute reprise d'articles de notre forum est autorisée et très bienvenue dès lors que tu cites la source. 

    Très cordialement, 

    Arnaud

     Message posté le 24 février 2014 à 11 h 06 (il y a 3 années, 1 mois)

  • #4

    Bonjour, très interressant, le nombre de contributeur suit-il la même dynamique de croiscance à peu de chose près?

    Pour les commentaires à ton aussi une même dynamique globale ou quelque chose de différent, peut-être même à-ton des catégories diiférentes de projets de ce point de vue?

    Nouveau venu sur les projets partivcipatifs j'aurais voulu savoir si il existe un équivalent pour Ulule de Kicktraq ou de Kickspy et si non si vous envisagés ce genre d'interphase pour suivre la progression des projets? Pour avoir suivi assidument un KS avec ces outils, je les trouve très complémentaires.

     

    En tout cas merci pour ces préscisions.

    Olivier

     

     Message posté le 28 février 2015 à 09 h 06 (il y a 2 années)

  • #5

    Fan des stats, j'ai d'autres questions sur le data:

     

    En moyen, quel pourcentage des fonds viennent de la famille/des amis (des liens extérieurs) vs. pourcentage qui viennent des inconnus (du site Ulule directement)?

     Message posté le 09 mars 2015 à 19 h 20 (il y a 2 années)

  • #6

    Bonjour Marianne,

    Cela dépend tout à fait du budget du projet et de la préparation de votre communication. En principe votre 1e cercle doit financer au moins 30% de la collecte, mais il peut tout à fait en financer la totalité si votre objectif n'est pas très élevé.

    Sachez que le % de participation des ululeurs est tout à fait minime, ce pourquoi il est important que vous communiquiez bien à tous vos contacts.

    Alexandra

     Message posté le 10 mars 2015 à 08 h 38 (il y a 2 années)

Répondre

 Vous devez vous identifier pour répondre

Connexion  S'inscrire

 Statistiques