BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTube

Le mécénat de proximité, une solution innovante ?

  • #1

    Pendant que la Députée, Christine Pires Beaune, propose de réformer la dotation globale de fonctionnement, les budgets des collectivités locales se réduisent drastiquement. Dans ce contexte, le banquier Christophe Mazurier propose aux pouvoirs publics de favoriser la pratique du mécénat. Tandis que la spécialiste du mécénat culturel, Isabelle Soraru rappelle que « le mécénat de proximité » est encouragé depuis la signature d’une charte nationale en 2005, le rapport du Sénateur Albéric de Montgolfier sur la valorisation du patrimoine publié en 2010, montre que des progrès sont encore possibles…

    Avec la création de la conférence nationale de l’administration territoriale de l’Etat, le Ministère de l’Intérieur prépare un changement de paradigme : favoriser la déconcentration des services au détriment de la décentralisation. Par ailleurs, alors que la nouvelle organisation est loin de faire l’unanimité parmi les élus locaux, la réforme des dotations de l’Etat devrait être présentée fin juin par la députée Christine Pires Beaune. Pour défendre son texte, la socialiste du Puy de Dôme concède : « on ne peut s'abriter derrière la baisse des dotations pour dire qu'on ne touche à rien »…

    Et effectivement, à l’Association des Régions de France ou à l’Association des Maires de France on s’inquiète aussi - voire surtout - de nouvelles coupes budgétaires tandis que de nombreux projets d’investissements ont déjà été programmés. Alain Rousset (ARF) ou encore François Baroin (AMF) devront donc trouver des solutions innovantes pour permettre d’assurer les engagements des administrations décentralisées. Avec toutes ces nouvelles restrictions, le directeur du Crédit Mutuel, Christophe Mazurier considère pour sa part « qu’il est enfin temps que l'on réfléchisse sur le concept de mécénat privé de manière dépassionnée ».

    Dans un article de blog sur Youphil, la spécialiste du mécénat culturel, Isabelle Soraru, rappelle que cette solution avait été envisagée dès 2005, notamment avec la signature d’une charte nationale. Sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Communication, un rapprochement entre les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) et les Directions régionales des affaires culturelles (Drac) avait été initié afin de favoriser « le mécénat de proximité ». Par la suite, le Conseil supérieur du notariat et le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables avaient également été associés à cette démarche.  

    Cependant, un rapport réalisé par le Sénateur Albéric de Montgolfier en 2010 à la demande du Président Nicolas Sarkozy, atteste des limites de cette charte. En effet, cinq ans après la mise en place du dispositif, le mécénat de proximité n’est pas encore assez efficace pour assurer de manière optimale la valorisation du patrimoine national. Ainsi, la dix-neuvième proposition du rapport recommandait de « favoriser le mécénat de proximité en aménageant le dispositif pour le rendre plus favorable aux « petits dons » et promouvoir des mécanismes plus incitatifs en faveur du mécénat »…

    Une idée partiellement reprise dans le budget 2014 par la Ministre de la Culture, Aurélie Filippetti qui souhaitait cette fois établir une charte éthique du mécénat afin de toucher « tout le territoire ». De son côté, le président de l’Association pour le Développement du Mécénat Industriel et Commercial (ADMICAL), Henri Loyrette évoquait « la désaffection du mécénat en faveur de la création, celui-ci privilégiant plutôt le patrimoine ». Pourtant, aujourd’hui encore de nombreux projets de rénovation pâtissent du contexte de crise…

     Message posté le 21 mai 2015 à 19 h 24 (il y a 1 année, 10 mois)

Répondre

 Vous devez vous identifier pour répondre

Connexion  S'inscrire

 Statistiques